Les domaines océaniques

Les mers et les océans représentent 71% de la surface du globe, soit 368 millions de km². Nous ne connaissons pas -pour l'instant- d'autre planète possédant de l'eau liquide à sa surface (Mars en montre quelques traces, mais seulement sous forme de glace dans le sous-sol).

La profondeur moyenne des océans est de 3 600 m, leur volume total atteint 1,4 milliards de km3 et leur poids équivaut à 0,02 % du poids total de notre planète.

 

L'eau de mer

Salinité

Les océans constituent la plus grande réserve minérale de la Terre. L'eau de mer contient en moyenne 35 g de sels divers pour un kg (soit 35 p. 1000) :
    - Chlorure de sodium : 27 p. 1000
    - Chlorure de magnésium, sulfates de magnésium, calcium, potassium : 7 p. 1000
    - Sels de brome, d'iode, de fer, d'argent, de cuivre, d'or, de zinc, de radium, d'uranium, etc. : 1 p. 1000.

Le taux de sels augmente avec la température et diminue suivant l'importance des quantités d'eau douces apportées par les fleuves ou les précipitations (ex. : la mer Rouge a une salinité de 43 p. 1000; la Baltique 7,8 p. 1000, la mer Noire 25 p. 1000).

Du fait de la proportion importante de sels contenus, l'eau de mer a une densité supérieure à celle de l'eau douce (1,025 contre 1 pour une température de 4 °C) : les corps flottent donc mieux.

Température

Celle-ci varie en fonction de la profondeur et de la latitude (rôle de l'insolation). En profondeur : diminution rapide jusqu'à 100 m, puis plus lentes jusqu'à 3 000 m. Cette dernière profondeur atteinte, la température reste invariable (de 0 à - 2 °C). En latitude : diminution de l'équateur vers le pôle, malgré des irrégularités dues à la présence de courants marins chauds ou froids.
Pour les hautes latitudes, l'eau de surface gèle à -2 °C (bien que la salinité entraîne des différences sensibles [Ex. la mer Baltique, qui est peu salée, gèle dès -0,4 °C]) et concerne d'abord la plateforme continentale avant de s'étendre aux zones de grand large.